TILT IMPORT offre des solutions premium complètes, adaptées et innovantes pour le contrôle de la marchandise lors du transport, du stockage et la manutention. Notamment pour renforcer la sécurité des piétons dans les entrepôts et ainsi éviter les collisions entre les engins de manutention et le personnel.

Découvrez à travers cet article les fonctionnalités du système de détection des piétons HIT NOT.

L’entreprise lance sur le marché français un nouveau système de détection magnétique pour éviter les collisions entre les engins de manutention et le personnel.

Dans les entrepôts logistiques, la cohabitation entre le personnel ou les visiteurs extérieurs et les engins de manutention dans une même zone de travail est source quotidienne de risque de collision. Une problématique à laquelle répond le français Tilt-Import avec le Hit-Not, un nouveau système de détection de piétons pour prévenir les accidents dans l’entrepôt.

« Dans de nombreuses entreprises, il existe des zones sensibles où les risques d’accidents entre un chariot élévateur et un piéton sont la hantise de chaque responsable sécurité » rapporte Jérôme Czap, directeur de Tilt-Import, une entreprise spécialisée dans le contrôle des chocs sur chariots élévateurs depuis 1986

. Le Hit-Not remplace son ancien PAS (Pedestrian Alert System) qui fonctionnait par ondes radio et qui dans certains cas s’avérait insuffisant.

« Par rapport aux produits traditionnels de détection de piétons, notre nouveau système se caractérise par sa capacité à laisser passer le signal à travers le corps humain ainsi que les racks métalliques, le béton, la roche, le verre, les liquides, etc. », décrit le directeur de Tilt-Import.

Son détecteur fonctionne grâce à un champ magnétique basse fréquence (73 kHz) qui traverse tous les matériaux industriels et porte jusqu’à 13 mètres, voire même 25 mètres en option. « Il s’agit d’une technologie éprouvée puisqu’elle a été développée aux Etats-Unis il y a 10 ans pour être utilisée dans les mines », fait valoir Jérôme Czap qui détient un contrat de distribution auprès de l’entreprise américaine Hit-Not qui fabrique le système.

Monté sur un engin de manutention, le détecteur prévient par une alarme sonore et visuelle le conducteur du chariot de la proximité d’un piéton qui serait hors de son champ de vision. Les distances de détection sont d’ailleurs programmables selon les besoins.

De leur côté, les piétons sont munis d’un PAD (Personal Alarm Device) rechargeable. Disposant d’une autonomie de 12 à 24 H, ce dernier délivre une alarme intégrée sonore et visuelle et peut s’accrocher au bras, à la ceinture ou s’intégrer dans un gilet de sécurité.

Lorsqu’un piéton équipé du PAD rentre dans le champ magnétique basse fréquence émis par le MFG (Magnetic Field Generator) installé sur l’engin, le conducteur et le piéton sont avertis en même temps par une alerte sonore et visuelle. Le champ émis par le chariot forme un ovale avec 2 seuils de détection. Un premier nommé « warning zone » correspondant à un avertissement (série de 3 bips rapides) et un second nommé « danger zone » correspondant à un danger immédiat (bip continu).

Détection engin-engin en option. Pour renforcer la gestion des risques, le Hit-Not propose différentes options. Comme la création de zones silencieuses dans les bureaux, salles de repos ou passages protégés, ou d’espaces de travail régulés afin d’empêcher que chariots et piétons ne s’y trouvent au même moment.

Il est aussi possible de créer une détection engin-engin et d’activer des feux d’alerte aux croisements dangereux à l’approche d’un engin ou d’un piéton. Hors option, le système Hit-Not est vendu 1.300 euros fourni et posé.

Il faut compter en outre 595 € par badge. « Notre système est bien moins cher que le système utilisant par exemple la vidéo », revendique le directeur de Tilt-Import qui prévoit de présenter en novembre prochain son système de détection au salon Europack Euromanut à Lyon.

 

Source : Info Protection – septembre 2015 – par Eliane Kan