Le risque collision engin-piéton est encore un risque majeur dans certains secteurs d’activité. Pour l’éliminer, il est nécessaire d’associer mesures organisationnelles et solutions techniques. Seulement après avoir analysé le site et ses risques. 

Prévention des risques collision en entrepôt

Analyser site et risques

En préalable à tout déploiement de moyens techniques, il est nécessaire de mener à bien une analyse précise du site et des risques. Phase qui permettra d’identifier le besoin et tous les éléments environnementaux qui pourraient perturber les échanges d’informations entre l’engin, son conducteur et le piéton. Par exemple, on sait que les performances des scrutateurs lasers ou des caméras à reconnaissance de forme peuvent être perturbées par la pluie ou le brouillard. « Pour qu’il n’y ait pas de détections trop nombreuses et non justifiées qui pourraient remettre en cause toute l’utilité du système, on peut inhiber la détection, comme le propose TILT-IMPORT sur son PAD dans des zones où le piéton est déjà en sécurité, explique Jérôme CZAP, directeur de TILT-IMPORT. Par ailleurs, si la vitesse est automatiquement réduite à 6km/h, on limite considérablement aussi le risque de collision. Plus la vitesse est adaptée, plus on minimise le risque d’accident ».

HIT-NOT chez TILT-IMPORT

Le HIT-NOT est un dispositif d’aide à la détection des piétons qui utilise un champ magnétique basse fréquence pour détecter des piétons dans un environnement industriel (à travers le métal, le béton, la roche, le verre, etc.). Monté sur un engin de manutention, HIT-NOT alerte simultanément le piéton et le conducteur de l’engin, ceci grâce au PAD (Personal Alarm Device) de l’employé à pied qui se déclenche au contact du champ magnétique basse fréquence émis par le MFG (Magnetic Field Generator) installé sur l’engin.

Le conducteur et le piéton sont avertis en même temps par une alerte sonore et visuelle. Le champ émis par le chariot forme un ovale avec deux seuils de détection. Un premier nommé « Warning Zone » correspondant à un avertissement (série de 3 bips rapides) et un second nommé « Danger Zone » correspondant à un danger immédiat (bip continu). Depuis sa première mise sur le marché, la solution a évolué. Nous l’avons complétée avec le système PAS et CAS, dont la portée est supérieur en distance (30 m) et qui a l’avantage d’être moins vorace en énergie. Nous avons complété notre offre avec le LSA (Low Speed Area) qui permet de limiter automatiquement la vitesse dans certaines zones. A cela s’ajoute notre module Area Monitor qui permet d’asservir l’ouverture ou la fermeture d’une porte, d’une barrière à l’approche d’un engin, précise Jérôme CZAP, Directeur de TILT-IMPORT.

Source : PIC Magazine – janvier / février 2022 – n°132